Politique

Corée du Nord : la Régente après le Roi ?


La Corée du Nord ne délivre plus aucune information sur Kim Jung-un. Après une intervention chirurgicale mal ficelée, le leader serait tombé dans un long coma pour certains, mort pour d'autres médias orientaux. 

Ce qui est vérifié, c'est le passage d'une équipe de médecins chinois ce weekend en Corée du Nord pour voir le leader, et les deux déplacements, observés par satellite, du train familial des Kim dans une de leurs résidences de villégiature et de remise en forme. Ces déplacements inhabituels pourraient annoncer un événement exceptionnel au sein de la famille.

Mais en cas de décès du leader de 36 ans, qui va succéder à Kim Jung-un ? Il a trois enfants d'une dizaine d'année, impossibles à mettre au pouvoir pour le moment. Son grand frère ne s'intéresse ni à la Corée du Nord ni à la politique. Seule sa petite sœur, Kim Yo-jung l'a accompagné dans sa carrière politique. Elle a pris ses galons dans les rangs du pouvoir à Pyongyang ces dernières années, suivant son frère dans ses déplacements internationaux et dans les réunions du Parti du Travail. Elle serait la Régente qui régnera en déesse en attendant la majorité en âge d'un fils de Kim Jung-un. Car les Kim sont des dieux pour les nord-coréens.

Kim Yo-jung traîne une réputation d'autocrate, aussi tyrannique que Kim Jung-un. Ce qui pourrait la propulser à la tête du pays le plus opaque au monde. De nombreux observateurs estiment que cette femme possède ses entrées à Pékin, ce qui pourrait désormais grandir l'influence de la Chine dans la gestion de la Corée du Nord. Si Kim Jung-un est vraiment mort...

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.