Economie&Business

Restaurants, cafés, espaces de coworking, ... : s'adapter pour attirer et sécuriser


Confinement, déconfinement progressif, télétravail, distanciation, productivité, ... Autant de mots qui sont revenus dans les débats d'entrepreneurs depuis la propagation du coronavirus. Chaque entreprise a déployé sa riposte pour continuer à travailler. La problématique actuelle pour les entreprises, les cafés, les restaurants et les commerces, c'est de recréer les échanges tout en rassurant les clients et les collaborateurs sur leur sécurité. Si les règles de distanciation et le port de masques sont appliqués partout, beaucoup d'endroits conçus pour la concentration humaine ne permettent pas encore de recevoir en cette période de crise sanitaire, une crise qui risque par ailleurs de durer. Mais des débuts de solutions commencent à naître venant de professionnels qui ont su innover tout en respectant les nouvelles règles sociales et sanitaires. 

Cafés, restaurants, espaces de coworking, ... : aménagement et adaptation 

Beaucoup de chefs d'entreprises et de travailleurs indépendants ont rompu leur habitude de voir leurs collègues le matin autour d'un café. Ces moments étaient pourtant propices aux rencontres et aux échanges pour faire tourner l'économie. Les déjeuners au restaurant se font également rares, suivant les dispositions des restaurants qui sont ouverts, ces derniers ayant opté pour les livraisons à domiciles ou dans les bureaux.

Mais une solution d'adaptation est proposée par le restaurant Mediamatic, à Amsterdam. Ayant été obligé de fermer sa salle de restaurant depuis le Covid-19, Mediamatic a utilisé sa terrasse en y installant des modules transparent en verre et métal pour isoler ses clients. Les commandes sont servies, non plus par des serveurs, mais par des livreurs qui travaillent également hors du restaurant. La solution et le processus de travail ont été acceptés par la commune d'Oosterdok, quartier d'implantation de Mediamatic et les clients reviennent, profitant de nouveau à la vue panoramique sur les docks. Les clients sont maintenus isolés dans les modules mais distants les uns des autres, ils y sont sécurisés tout en gardant le contact visuel, l'essence même de la vie sociale interdite pendant le confinement. D'autres restaurants et cafés d'Amsterdam, et d'autres grandes villes commencent à copier l'idée pour maintenir leurs établissements à flots et attirer les clients à revenir.

Restaurant Mediamatic à Oosterdok, Amsterdam

Les espaces de coworking ont également opté pour des solutions d'adaptation mettant en avant la sécurité de leurs clients. les maîtres-mots restent les mêmes : rencontre et sécurité contre la transmission du coronavirus. Plusieurs types d'aménagement sont proposés pour garder la distance minimale de 1 mètre tout en permettant aux utilisateurs de ces bureaux connectés de se rencontrer et d'éviter l'isolement, bête noire des travailleurs indépendants. 



De nouveaux lieux ont par ailleurs déjà été construits entre les domiciles des travailleurs et leurs bureaux afin qu'ils puissent se rencontrer sans faire le déplacement et polluer de nouveau les routes et les villes. Ces endroits appelés "tiers-lieux" commencent à fleurir partout en Europe pour donner une alternative aux entreprises et aux collectivités, évitant ainsi les bouchons et les grandes concentrations humaines.

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.