Afrique

Chahuté à Madagascar, Axian met en avant le projet 5G au Togo

Patrick Pisal-Hamida, directeur général de Telma (photo : Telma)

L'Artec a mis sous scellés le matériel de déploiement 5G de Telma. Le régulateur explique que l'opérateur a enfreint les règles se rapportant à la licence provisoire délivrée récemment pour tester la 5G à Madagascar. Avant cette saisie, Patrick Pisal-Hamida, directeur général de Telma, a dévoilé, dans une interview sur la Tribune Afrique, que le groupe Axian vise déjà une autre étape après le test de la 5G à Madagascar : le déploiement au Togo avec sa filiale Togocom.

L'Autorité de régulation des technologies de communication à Madagascar (Artec) vient de mettre sous scellés le matériel de Telma utilisé pour le déploiement de la 5G à Madagascar. L'Artec a en effet averti l'opérateur que la licence provisoire qui lui a été délivrée était destinée aux tests dans des endroits clos (indoor) et ne permettant pas une promotion commerciale. Selon toujours l'Artec, Telma a effectué des séries de tests à l'extérieur à Antananarivo. Pire, le public a constaté que l'opérateur, filiale du groupe Axian, a commencé à lancé une campagne commerciale sur le web et sur des supports de publicité dans la capitale. 

Patrick Pisal-Hamida a détaillé sur la Tribune Afrique les investissements de Telma pour le déploiement de la 5G à Madagascar : "Le coût d'implantation de la 5G représente pratiquement 20 millions d'euros. Nous avons déjà versé une tranche de 5 millions d'euros cette année (...) Pour rappel, 2019 a été une année assez exceptionnelle en termes de couverture numérique dans le pays. Nous avons déployé plus de 600 sites nouveaux mobiles à travers Madagascar. Le 12 juillet 2019, nous avions signé un contrat de 100 millions d'euros avec Sony-Ericsson pour soutenir notre développement et, malgré la pandémie qui a sérieusement marqué notre activité au premier semestre, nous devrions encore déployer 500 sites cette année, selon nos projections. Nous sommes pratiquement le seul opérateur à investir massivement dans le pays. Nous avons soutenu nos sous-traitants pendant cette période et je tiens à rappeler que nous représentons près de 60% de l'emploi des télécommunications dans le pays, soit 1 200 emplois directs et près de 20 000 d'emplois indirects".

Dans cette lancée, Telma prévoit, à travers sa maison mère Axian propriétaire à 51% de Togocom, de lancer la 5G à Lomé, en se basant sur l'expérience du lancement à Madagascar. Patrick Pisal-Hamida a dévoilé le projet sans avancer un calendrier détaillé :"Lomé devrait devenir un sérieux candidat pour la 5G très prochainement. Sans trahir la confidentialité de ce dossier, nous sommes en pleine discussion. Ils regardent avec le plus grand intérêt, l'arrivée de la 5G à Madagascar. La 5G au Togo faisait d'ailleurs partie de nos engagements dans le cadre de la reprise de Togocom. A priori, 2021 sera une année importante, car plusieurs pays africains sont très intéressés par la 5G comme le Sénégal [où Telma est le 2e opérateur du pays, ndlr]. Sur la centaine d'opérateurs mobiles qui ont déployé la 5G dans le monde, une quinzaine d'entre eux se trouvent en Afrique, donc je ne serais pas étonné de voir rapidement arriver la 5G sur le continent..."

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.