Océan Indien

France : ministère de la Mer, un outil géostratégique


Emmanuel Macron l'avait annoncé : "Le 21ème siècle sera maritime". C'est Annick Girardin, qui vient d'être nommée ministre de la Mer dans le gouvernement Castex, qui est chargée de mener la stratégie de la France, le seul pays au monde qui couvre des territoires maritimes sur tous les fuseaux horaires. Enjeux : diplomatie territoriale, biodiversité marine et sous-marine, ressources de pêche, énergie, ports et routes maritimes.

Le choix de Macron sur Annick Girardin comme ministre de la Mer se repose sur la connaissance presque encyclopédique de cette dernière sur la mer et les océans. Née à Saint-Malo, elle a vécu à Saint-Pierre-et-Miquelon et y a été députée. Ce petit territoire français sur l'Atlantique lui a permis de mesurer pour la première fois les enjeux économiques stratégiques de la mer. Cette compréhension lui a valu sa première nomination en tant que ministre de l'Outre-mer. Rescapée de la période Hollande, avec Jean-Yves Le Drian, Annick Girardin, inscrite LREM, a cédé le ministère de l'Outre-mer à Sébastien Lecornu avant cette nomination dans le gouvernement de Jean Castex. 

Le choix sur Girardin pour le ministère de la Mer était presque une évidence, pour le profil de cette "femme de la mer" comme elle se décrit, mais également sur l'orientation d'Emmanuel Macron, qui a déclaré pendant les Assises de la Mer en décembre 2019 vouloir conduire la nouvelle stratégie de la France sur la mer : "C'est là que se joue la puissance, la géopolitique de demain, celle du commerce comme des connexions. C'est sur cet espace que la France aura à se penser, à vivre avec ses alliés, ses voisins, peut-être ses ennemis. C'est par la mer que nous aurons à repenser notre présence, notre alimentation, nos recherches mais aussi les équilibres de notre planète et nos océans. Le 21ème siècle sera maritime, j'en suis profondément convaincu". 


La France vient en effet d'agrandir, côté Océan Indien, son territoire maritime et sous-marin, dont le total à 11 millions de km², couvre tous les fuseaux horaires, et renferme 10% de la biodiversité de la planète. C'est par ailleurs l'enjeu de la décision d'avoir classé les Îles Éparses en réserves naturelles. C'est également l'objet, depuis des décennies, de plusieurs missions scientifiques et militaires lancées par la France sur tous ses territoires marins, missions dont le volet sécuritaire et territorial est mis en avant : conflit avec les pêcheurs britanniques dans la Manche, conflit avec Madagascar sur les Îles Éparses, appuis sur les actions contre les pirates sur les routes maritimes où naviguent les porte-conteneurs du groupe français CMA-CGM (Corne de l'Afrique, Détroit d'Ormuz), et où les groupes pétroliers Total et Technip explorent (Mozambique, Angola, Gabon, ...), ...

Annick Girardin sera pourtant conduite à boucler un énorme budget pour ce super ministère qui sera appelé à collaborer à la fois avec celui des Affaires étrangères, de l'Ecologie, ou encore de l'Economie, afin de mener à terme les missions hautement stratégiques sur la nouvelle position géostratégique qu'Emmanuel Macron voulait illustrer par son "Ici, c'est la France" lancé sur les Îles Glorieuses, en guise de rappel de la nouvelle orientation de l'Hexagone.

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.