Green

Madagascar : écosystème en péril


Avec environ 70% des espèces vivant ne se trouvant nulle part ailleurs sur la Terre, Madagascar a la plus forte concentration de faune endémique de la planète. Ainsi, au cours des dix dernières années, il y a été découvert 40 nouveaux mammifères, 69 amphibiens, 61 reptiles, 42 invertébrés et 385 plantes.

Pour sauver toutes ces espèces, il devient urgent de sauver tous ces écosystèmes, ravagés par le braconnage, l’agriculture aveugle, l’exploitation forestière illégale, la culture sur brûlis et le changement climatique.

Ces dernières années, « l’écologie de la restauration* » est devenu un domaine en plein expansion, et pour en revenir à Madagascar, des agents privés achètent des parcelles de terre pour conserver, et/ou introduire des espèces en voie de disparition.

*L'écologie de la restauration est la science qui sert de base théorique aux pratiques de restauration ou de réhabilitation des écosystèmes. La restauration écologique, forme de génie écologique qui applique cette science, est définie comme étant « Une action intentionnelle qui initie ou accélère l’auto réparation d'un écosystème [...] qui a été dégradé, endommagé ou détruit [...], en respectant sa santé, son intégrité et sa gestion durable. »[Wikipédia]

About LMR

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.