Afrique

L'Afrique sera coupée en deux et verra naître un océan

Le phénomène s'est réveillé il y a 30 millions d'années, autant dire hier dans l'histoire de la géologie. Une brèche qui ne s'est plus refermée et qui s'élargit d'un centimètre par an longeant la région de l'Afar, en Ethiopie, l'endroit le plus inhospitalier du monde, où du magma s'est découvert à l'air libre depuis les dernières éruptions de 1978 et de 2005. 

La zone est marquée par trois axes bien distincts qui l'entourent, et qui forment une structure tectonique bien connue : la mer Rouge avec le golfe d'Aqaba et le golfe de Suez, la dorsale de Carlsberg de l'Océan Indien jusqu'au golfe d'Aden, le fossé de la vallée du rift africain jusqu'aux bassins d'effondrement des grands lacs au Malawi et Tanganyika.

La faille s'allonge maintenant sur 60 kilomètres et 8 mètres de large tranchant l'atmosphère aride et irrespirable de l'Afar. Les altitudes sont souvent au dessous du niveau de la mer, jusqu'à -155 mètres sur le lac Assal, à Djibouti. Dans certains endroits de la faille, on peut observer des croûtes volcaniques épaisses de 2 kilomètres séchées par une température qui peut dépasser les 70 degrés à certaines heures de la journée. 

L'océan naissant pourrait ainsi suivre le tracé de ce rift, partant de Djibouti jusqu'à la région d'Afar sur les sites de Dallol et d'Erta Ale, en Ethiopie. Le phénomène s'étalera sur quelques centaines de millions d'années, 200 ou 300... Mais il va sûrement se passer au vu du mouvement tectonique et des structures géologiques des lieux.

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.