Economie&Business

LG, le géant sud-coréen, se scinde en deux

En vue du partage de l’empire entre deux membres de la dynastie fondatrice, le 4ème conglomérat industriel sud-coréen LG, derrière Samsung, Hyundai et SK, va créer, en 2021, une nouvelle holding chapeautant quatre de ses 15 sociétés. Cette holding sera dirigée par Koo Bon-joon, l’oncle de Koo Kwang-mo qui dirige l’empire depuis le décès de son père Koo Bon-moo, fondateur du groupe LG, en mai 2018.

Fondé en 1947 dans la chimie, LG s’impose aujourd’hui comme un groupe diversifié, avec 220 000 personnes et un chiffre d’affaires d’environ 150 milliards de dollars en 2019. Cette diversification, répartie sur 15 sociétés, permet au groupe d’opérer dans des domaines aussi variés que l’électronique, la chimie, la pharmacie, les télécoms, le sport et les services. A l’international, la société la plus connue reste LG Electronics en charge de l’électronique grand public, de l’électroménager, de la micro-informatique ou encore des mobiles. LG Electronics contrôle deux autres sociétés phares qui sont LG Display dans les écrans plats, et LG Innotek dans les composants électroniques.

La nouvelle holding regroupera ainsi les quatre sociétés qui sont : LG International (négoce international), Silicon Works (conception de circuits intégrés électroniques), LG Hausys (décoration d’intérieur) et LG MMA (matériaux et produits chimiques industriels).

LMR


About LMR

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.