Life

USA - 14 novembre 1960 : Ruby Bridges, refoulée d'une école mixte face à trop d'intolérance

Ruby Bridges était une fillette de 6 ans, la première à avoir franchi la porte d'une école avec des blancs en 1960, après l'annonce officielle de la fin de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Ayant espéré pouvoir suivre normalement les cours dans une école de la Nouvelle-Orléans, elle était chahutée en classe, menacée au sein de l'école, au point qu'elle était obligée de sortir de l'école, escortée par la police fédérale le 14 novembre 1960.

Née le 8 septembre 1954, Ruby Bridges était la seule dans sa famille à avoir eu la chance d'être inscrite dans une école. Sa famille maintenait cette forme de courage, caractéristique de certaines familles de noirs aux Etats-Unis de cette époque, en l'inscrivant dans cette école mixte dans la Nouvelle-Orléans. 

C'était sans compter sur l'intolérance légendaire des familles de blancs du Sud, pas prêtes à accepter des personnes de couleur aux côtés de leurs enfants, dans les bus, dans les commerces, ... L'Amérique d'aujourd'hui souffre encore de cette intolérance, au point de craqueler sous l'impulsion de Donald Trump qui a ravivé les relents de la ségrégation.

Vers 1961, la situation s'était progressivement améliorée, l'Amérique était témoin de la mixité à toutes sauces, découlant vers les années 70 à la libération des mœurs, des opinions, des minorités, ... Mais l'Amérique de 2020 hérite encore de ce mal profond.

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.