Afrique

Afrique du Sud : deux documents en faveur de la biodiversité

L’Afrique du Sud a validé deux instruments politiques pour la préservation de sa biodiversité. Ces deux documents consistent en la mise à jour de la stratégie nationale d’expansion des aires protégées et la révision du cadre national de la biodiversité. Ces instruments devront permettre au pays d’assurer une protection adaptée et inclusive des espèces et des écosystèmes.

Selon le ministère sud-africain de l’Environnement, "l’Afrique du Sud est un pays où l’eau est rare et les pressions sur la biodiversité telles que le commerce illégal d’espèces, la dégradation des terres, la perte d’habitat et la croissance exponentielle de la population sont des facteurs clés qui risquent de provoquer des épidémies de maladies infectieuses telles que le Covid-19 ".

Ces nouveaux documents stratégiques, validés pour 20 ans par le gouvernement, vont aider à respecter les obligations nationales et internationales de l’Afrique du Sud, à l’instar de la Convention sur la diversité biologique, et les objectifs de développement durable (ODD), en remplacement des premières versions, adoptées il y a 12 ans.

Ces outils mettent en exergue la restauration des écosystèmes comme étant une solution essentielle pour le climat et la biodiversité, car une expansion de la surface globale des aires protégées de 5% seulement permettrait de tripler la variété d’espèces protégées. Aujourd’hui, à l’échelle mondiale, 14,8 % des terres et 5,1% des océans sont des aires protégées. L'Afrique du Sud possède la deuxième biodiversité la plus riche du continent africain après celle de Madagascar.

LMR

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.