Economie et Business

header ads

Brexit : livre sterling, bourses, "Vendre la rumeur, acheter la nouvelle"

"Il était fort probable que cela se produise aujourd’hui mais l’accord semble très, très maigre et la livre sterling est maintenant en mode "acheter la rumeur, vendre la nouvelle". Compte tenu de la maigreur de l’accord, ce n’est pas particulièrement extraordinaire pour la croissance économique à venir. Nous commençons donc à voir des risques de baisse pour la livre après son récent rallye", a expliqué Marija Vertimane, de State Street Global Markets.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et Boris Johnson, Premier ministre britannique ont annoncé chacun de leur côté un accord à l'arrachée sur le Brexit. Cet accord semble satisfaisant des deux côtés,  une semaine seulement avant le 1er janvier 2021, sortie effective de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne. Seulement, il reste plus de 1.800 pages de détails à régler dans l'accord. 

Les analystes eux-mêmes tempèrent sur les détails à régler sur l'accord. Certains avancent, côté Grande Bretagne, que même si les pêcheurs britanniques prenaient tous les poissons de la Manche et des eaux britanniques, cela ne correspondraient qu'à 0,2% du PIB de la Grande Bretagne. Manière de signifier que le conflit s'est tassé à ce sujet. Boris Johnson a également commenté l'accord à sa manière : "J'ai eu tout ce que j'avais prévu dans l'accord".

Le marché boursier devrait également se réjouir de cette nouvelle, à entendre certains analystes qui se rassurent de l'accord. "Le marché boursier britannique est très bon marché. Nous estimons qu’il est sous-évalué d’environ 20%. C’est donc certainement le bon moment pour les investisseurs d’entrer sur le marché et d’acheter des actions à prix réduit, maintenant que l’incertitude de Brexit a disparu", a commenté Christopher Dembik, de la Saxo Bank.

Depuis la récente annonce sur le Brexit, la livre sterling s'est achetée à 1,3533 dollar contre 1,3619 dollar avant l'accord à l'amiable. L'euro, à 89,60 pence en septembre 2020, s'est évalué autour de 9à pence après l'accord.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires