Economie et Business

header ads

Tourisme mondial : -72% en 2020, niveau de 2019 atteint en 2023 au plus tôt, selon l'OMT

Les mesures de restrictions face à la pandémie de Covid-19 prises en 2020, notamment les fermetures de frontières, tendent à se poursuivre à travers le monde en 2021. La transmission du virus n'étant pas maîtrisée, les pays pourvoyeurs de touristes ont maintenu les restrictions de voyage en ce début 2021. Ce qui installe un sentiment global d'incertitude pour le tourisme mondial, après une chute de 72% en 2020.

Ce déclin du tourisme, constaté entre janvier et octobre 2020 par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), a ramené le secteur à chiffrer les pertes globales à 935 milliards de dollars. Cette chute du tourisme international pourrait entraîner une perte économique estimée à plus de 2.000 milliards de dollars de PIB mondial, soit plus de 2% du PIB mondial en 2019.

L'Asie et le Pacifique ont enregistré une baisse de 82% des arrivées de touristes en janvier-octobre 2020. Le Moyen-Orient a enregistré une baisse de 73%, tandis que l'Afrique a enregistré une baisse de 69% au cours de cette période de dix mois. Les arrivées internationales en Europe et en Amérique ont diminué de 68%.

Alors que la demande de voyages internationaux reste modérée, le tourisme intérieur continue de croître sur plusieurs grands marchés tels que la Chine et la Russie, où la demande de voyages aériens intérieurs est pour la plupart revenue au niveau d'avant 2020.

Les scénarios de perspectives de l'OMT pour 2021-2024 indiquent une légère reprise du tourisme international d'ici la seconde moitié de 2021, mais conditionnée par la propagation du virus. Néanmoins, un retour au niveau de 2019 en termes d'arrivées internationales pourrait se faire d'ici 2 ans et demi à 4 ans. 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires