Economie et Business

header ads

2021 : l'humanité face à des risques existentiels


Le Rapport mondial sur les risques 2021 du Forum économique mondial (World Economic Forum - WEF) en est sa 16e édition. Cette analyse annuelle revient sur une année 2020 ravagée par la pandémie mondiale de Covid-19, la récession économique, les troubles politiques et la crise climatique de plus en plus grave. Le rapport explore comment les pays et les entreprises peuvent agir face à ces risques.

Sans surprise, les grands changements entre 2021 et 2020, en termes de risques, sont les conséquences de la pandémie de coronavirus. Le risque posé par les maladies infectieuses est désormais classé au premier rang, alors qu'en 2020, il occupait la 10ème place.

Des milliards de gens risquent de rater le bond en avant du numérique, alors que les disparités croissantes remettent en question le tissu social global. À moyen terme, l'économie mondiale sera menacée par les effets d'entraînement de la crise de coronavirus, tandis que la stabilité géopolitique sera extrêmement fragile au cours des 5 à 10 prochaines années. Les risques environnementaux continuent de menacer la planète, et restent les principaux risques par probabilité et par impact dans le rapport de 2021.

Effets généralisés

"Les coûts humains et économiques immédiats du Covid-19 sont sévères", indique le rapport. "Ils menacent de réduire les années de progrès dans la réduction de la pauvreté et des inégalités dans le monde et nuisent davantage à la cohésion sociale et à la coopération mondiale".

Pour ces raisons, la pandémie démontre pourquoi les maladies infectieuses arrivent en tête de liste des impacts. Non seulement le Covid-19 a entraîné des pertes en vies humaines généralisées, mais il freine le développement économique dans certaines des régions les plus pauvres du monde, tout en amplifiant les inégalités de richesse à travers le monde.

Dans le même temps, on craint que la lutte contre la pandémie prive de ressources les autres défis sanitaires critiques (ebola, rougeole, grippe, ...)

Les préoccupations climatiques

Ce sont les questions liées au climat qui constituent l'essentiel de la liste des risques de cette année, que le rapport décrit comme "une menace existentielle pour l'humanité". Malgré une baisse des émissions de carbone causée par les confinements, la perturbation sur le commerce international et les restrictions des voyages internationaux, on craint qu'à mesure que les économies commencent à se redresser, les émissions montent en flèche.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires