Politique

Antonio Guterres (ONU) prévient le monde sur une nouvelle menace : les suprémacistes blancs

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a averti lundi que les suprémacistes blancs et les mouvements néonazis devenaient une "menace transnationale" qui ont exploité la pandémie de coronavirus pour renforcer leurs soutiens. S'adressant au Conseil des Droits de l'homme au sein des Nations Unies, Antonio Guterres a déclaré que le danger sur les groupes motivés par la haine augmentait chaque jour.

"La suprématie blanche et les mouvements néo-nazis sont plus que des menaces terroristes nationales. Ils deviennent une menace transnationale. Aujourd'hui, ces mouvements extrémistes représentent la première menace à la sécurité intérieure dans plusieurs pays", a-t-il déclaré au forum de Genève.

Aux États-Unis, les tensions raciales se sont aggravées pendant la présidence turbulente de quatre ans de Donald Trump. Son successeur Joe Biden a déclaré que le siège du 6 janvier au Capitole par les partisans de Trump avait été mené par "des voyous, des insurgés, des extrémistes politiques et des suprémacistes blancs".

"Trop souvent, ces groupes haineux sont encouragés par des personnes occupant des postes de responsabilité d'une manière jugée inimaginable il n'y a pas si longtemps. Nous avons besoin d'une action coordonnée au niveau mondial pour vaincre ce danger grave et croissant", a poursuivi Antonio Guterres.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme, Michelle Bachelet, doit faire rapport au Conseil le 18 mars sur le racisme systémique contre les personnes d'ascendance africaine.

About Alefa Press

0 commentaires:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.