Economie et Business

header ads

Avec un compte dans le rouge, Reebok cherche un repreneur

L'aventure Reebok dans le giron du groupe Adidas aura duré 15 ans. Ce groupe allemand a acheté Reebok en 2005 à 3,8 milliards de dollars, mais la marque très orientée vers le marché américain n'a pu retrouver le succès d'avant 2010, avec sa recette publicitaire habillant stars du showbiz et sportifs de haut niveau (photo : Ariana Grande).

Reebok, comme beaucoup d'autres marques, a vu ses ventes reculer de manière considérable en 2020 à cause de la crise sanitaire. Sponsor de plusieurs événements sportifs comme l'UFC et équipementier de la NBA (National Basket Association) aux Etats-Unis, Reebok accuse une chute des ventes à 7% en 2020, avec un creux de -42% au second trimestre l'année dernière. La marque est actuellement sous-valorisée, estimée à 803 millions d'euros et Adidas sera obligé de la revendre à perte.

"Après mûre réflexion, nous sommes arrivés à la conclusion que Reebok et Adidas peuvent atteindre un potentiel de croissance nettement meilleur en étant indépendants l’un de l’autre", a déclaré Kasper Rorsted, directeur général du groupe Adidas. Des marques comme Master P, Baron Davis, Eastpak, The North Face et Timberland seraient intéressées par sa reprise.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires