Economie et Business

header ads

Iran - Inde : le port de Chahabar en pleine croissance

Jawaharlal Nehru Port Trust  (JNPT) et les ports de Deendayal offrent des réductions pour les navires et les frais de fret afin de stimuler le commerce au port de Chabahar. Le développement du port de Chabahar contribuera à l'expansion des relations économiques entre l'Inde et l'Iran et donnera un nouvel élan au commerce maritime entre ces pays. 

Le port de Chabahar se trouve à l'extérieur du golfe Persique, facilement accessible depuis la côte ouest de l'Inde, en contournant le Pakistan. Situé dans la province du Sistan-Balouchistan sur la côte sud de l’Iran, riche en énergie, le port est développé par l’Inde, l’Iran et l’Afghanistan pour renforcer leurs relations commerciales.

Au cours des six derniers mois, une réduction de 50% sur les frais de manutention des conteneurs en transit a été accordée.

Le flux de marchandises en vrac est régulier. Le fret en transit en provenance d'Afghanistan est en train de croître, les volumes sont en hausse. En raison des défis liés à l'activation de l'accord principal relatif au port de Chabahar, un contrat de location à court terme (provisoire) entre l'Inde et l'Iran a déjà été signé le 6 mai 2018, entre des acteurs iraniens et  l'India Ports Global Chabahar Free Zone ( IPGCFZ).

Les termes et conditions de ce nouveau contrat sont différents de l'accord d'il y a 10 ans. IPGCFZ (filiale iranienne de India Ports Global Ltd) a repris les opérations à un quai de 360m au port de Shahid Beheshti le 25 décembre 2018. IPGCFZ a traité sa première cargaison le 30 décembre 2018.

Jusqu'au 31 janvier 2021, environ 123 navires ont accosté au terminal et l'IPGCFZ a traité environ 13.752 EVP (équivalent vingt pieds) et 18 tonnes de vrac et marchandises diverses. Des efforts sont en cours pour améliorer le trafic au port de Chabahar. Le contrat de location à court terme a été renouvelé jusqu'au 25 juin 2021. 1.240m de longueur d'amarrage et 70 hectares de réserve sont actuellement opérationnels. Quatre navires post-Panamax peuvent désormais accoster simultanément au terminal. Ce sera un modèle multimodal en utilisant la voie maritime jusqu'à Chabahar et par la suite par route et par rails.

Conformément aux termes du contrat, l'Inde doit équiper et exploiter deux terminaux dans la phase 1 pour un coût de 85 millions de dollars et après l'activation du contrat principal, l'Inde exploitera le port Shahid Beheshti de Chabahar pendant 10 ans. En janvier 2021, l'Inde a fourni un lot de deux grues portuaires mobiles au port de Chabahar pour une valeur contractuelle totale de plus de 25 millions de dollars. Deux autres grues sont en attente de chargement près du port près de Venise, qui atteindra ce port d'ici la fin du mois de mars, tandis que deux autres arriveront d'ici la fin du mois de juin. Après la livraison de ces grues mobiles portuaires, il est prévu de se procurer des grues sur rails pour lesquelles un appel d'offres est en cours.

Le contrat bilatéral entre l'Iran et l'Inde a été signé le 23 mai 2016, couvrant une valeur totale de 85 millions de dollars pour l'équipement, la mécanisation et le démarrage des opérations au port dans le cadre de la première phase.

Le développement du port de Chabahar contribuera à l'expansion des relations économiques et mutuelles entre l'Inde et l'Iran et donnera un nouvel élan au commerce maritime entre les pays voisins. L'emplacement du port de Chabahar présente un avantage stratégique et un potentiel élevé pour assurer la connectivité entre l'Inde, l'Iran, l'Afghanistan, l'Ouzbékistan et d'autres pays de l'Est.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires