Economie et Business

header ads

Tourisme au Kenya : 43 millions de dollars de fonds de relance et un accord avec le Royaume-Uni

Le Kenya a pris des mesures pour relancer le secteur du tourisme en levant l'interdiction des vols de passagers entre Nairobi et Londres avant la haute saison estivale européenne. Le ministère kényan des Affaires étrangères a annoncé la reprise des vols vers le Royaume-Uni après une interruption de près de trois mois. Le dernier obstacle est le déconfinement du Royaume-Uni qui observe encore l'effet du variant indien du Covid-19, appelé variant Delta, présent dans le pays.

"Le ministère des Affaires étrangères de la République du Kenya présente ses compliments au haut-commissariat britannique et a l'honneur de transmettre la décision de lever toutes les restrictions de vols entre le Kenya et le Royaume-Uni", lit-on dans la lettre envoyée aux autorités du Royaume-Uni. Les passagers du Royaume-Uni arrivés au Kenya devront toutefois passer par un isolement de sept jours et devront avoir un certificat négatif au Covid-19 valide, effectué dans les 96 heures avant le voyage.

Le Kenya a interdit les vols en provenance du Royaume-Uni depuis le 9 avril, en réponse à une décision du Royaume-Uni d'ajouter le pays à sa "liste rouge". Le gel initial des vols sur cette route aérienne devait expirer le 5 mai, mais a été prolongé jusqu'au 6 juin.

La décision du Kenya de rétablir ces vols est un coup de pouce à Kenya Airways et à l'industrie hôtelière avant la haute saison touristique en Europe. La haute saison touristique au Kenya s'étend traditionnellement de juillet à septembre, coïncidant avec la saison sèche du pays et la migration mondialement connue des gnous et des zèbres à travers la réserve de Maasai Mara.

Le Royaume-Uni a toujours été l'un des principaux marchés sources du tourisme pour le Kenya. En 2019, le Royaume-Uni est quatrième sur le classement des pays ramenant des touristes dans ce pays avec 181.484 arrivées enregistrées en 2019.

Les données du Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS) ont communiqué que les arrivées internationales sont passées de 1,54 million en 2019 à 439.447 en 2020.

Le ministère du Tourisme a annoncé que le Kenya a perdu 744 millions de dollars de recette du tourisme en 2020, après une performance impressionnante en 2019 à près de 1,5 milliards de dollars.

Le Département Trésor du Kenya a inscrit le tourisme parmi les secteurs prioritaires pour stimuler la relance de l'économie, une position qui a poussé la décision de rétablir les vols entre Londres et Nairobi.

Dans son budget 2021-2022, le secrétaire du Cabinet au Trésor, Ukur Yatani, a remis 21,4 millions de dollars au secteur du tourisme pour l'aider à se remettre des conséquences économiques du coronavirus. Il a également alloué 15,8 millions de dollars pour le Fonds dédié au tourisme et 5,98 millions de dollars au Fonds pour la promotion du tourisme au Kenya.

Le Kenya est engagé dans des pourparlers en vue d'un nouvel accord commercial bilatéral avec le Royaume-Uni après le Brexit, dans l'espoir d'amortir le choc sur son économie après que les États partenaires de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) ont échoué à conclure un accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne. Seul le Kenya a signé et ratifié l'accord.

Jusqu'à la fin de la période de transition du Brexit, le Kenya bénéficiait d'un accès en franchise de droits et sans contingent aux marchés du Royaume-Uni, grâce au règlement d'accès au marché (MAR) de l'UE. Comme le Royaume-Uni n'a pas reproduit le MAR à la fin de la période de transition, le Kenya a dû faire face à une augmentation des tarifs, sans accord commercial ou autres mesures en place.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires