Economie et Business

header ads

Le Kenya : 94 millions $ de la BEI pour des projets d'énergie géothermique


Le Kenya a obtenu un financement de 94 millions de dollars de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour augmenter la production d'énergie géothermique. La BEI a approuvé le financement ciblant des projets d'énergie géothermique dirigés par le secteur privé en Afrique de l'Est.

"Les projets éligibles comprendront généralement le développement de nouvelles installations et des extensions de friches industrielles, avec des ressources géothermiques éprouvées. Les investissements dans l'énergie géothermique aideront à diversifier l'approvisionnement en électricité renouvelable de base dans la région et contribueront à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux alternatives basées sur les combustibles fossiles", a déclaré la BEI.

Ce financement est un coup de pouce au Kenya, qui est dans la course pour réduire davantage la part d'énergie coûteuse dans le réseau national en augmentant la production des sources géothermiques, éoliennes et hydroélectriques. Les données de l'Autorité kényane de régulation de l'énergie et du pétrole montrent que la géothermie est le principal contributeur d'électricité au réseau national, représentant 44,12 %, suivie de l'hydroélectricité à 26,98 %. Pour l'énergie thermique, le taux est inférieur à 13 pour cent. Cela contraste avec 2014, lorsque la part du thermique était à un sommet de 34,49% en raison de pluies irrégulières qui ont réduit les sources d'énergie hydroélectrique.

La BEI travaille avec le Kenya depuis 1976 et a soutenu différents projets, notamment les centrales géothermiques d'Olkaria et le parc éolien du lac Turkana. Les informations de la BEI montrent qu'elle a jusqu'à présent dépensé 1,8 milliard de dollars pour des projets dans divers secteurs au Kenya, notamment l'énergie, l'agriculture et la santé.

Les projets dans le secteur de l'énergie, notamment l'énergie éolienne du lac Turkana, la géothermie d'Olkaria et le développement du réseau électrique du Kenya, représentent 878,9 millions de dollars, soit 49 % du financement total. L'année dernière, la BEI a dépensé 113 millions de dollars dans trois projets au Kenya, dont 28,6 millions de dollars pour la Kenya Agriculture Value Chain.

Le financement de 4,8 milliards de dollars, que la BEI a alloué au secteur privé pour accélérer les investissements dans les énergies renouvelables, appuiera des projets au Kenya et dans 17 autres pays, dont l'Éthiopie, le Rwanda, la Tanzanie, l'Ouganda, l'île Maurice, le Mozambique et Madagascar.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires