Economie et Business

header ads

Afrique du Sud - émeutes, corruption : remaniement gouvernemental et rappel à l'ordre

Après des semaines d'émeutes, l'Afrique du Sud s'est engagé dans un vaste remaniement de son gouvernement. Cyril Ramaphosa (photo), très critiqué dans sa gestion des émeutes et de faits de corruption, a procédé à un changement dans dix ministères dont des postes clés.

Une enquête a été ouverte pour corruption dans la gestion des fonds pour lutter contre le Covid-19. Le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, a été démis de ses fonctions et placé en "congé spécial". Des fonds ont été l'objet de contrats illégaux pour la communication contre la pandémie en Afrique du Sud.

Le ministre des Finances, Tito Mbweni, a également été remplacé pour avoir "navigué à vue" pendant la période de la pandémie. Idem pour le ministre de la Sécurité publique, dont le ministère a tout simplement supprimé et rattaché directement à la présidence suite aux émeutes qui ont eu lieu dans plusieurs villes. Cyril Ramaphosa a confirmé : "Les services de renseignement, intérieur et extérieur, permettent au président d'exercer plus efficacement sa responsabilité de protéger la sécurité et l'intégrité de la nation". Huit autres ministres ont également été limogés par le président.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires