Economie et Business

header ads

Madagascar : "Bâtir la République" : la 63ème année de la République par des actions de développement


Le 14 octobre 2021 marque le 63ème anniversaire de la République de Madagascar. Comme à l’accoutumée, l'ONG "Bâtir la République" organisera une 4ème édition de l’événement annuel qu’elle a initié en 2018 autour du thème de la République et de ses citoyens. Pour cette année, l’ONG se focalisera sur la région de Fitovinagny pour un évènement mettant en valeur les opportunités économiques de la région à travers les rôles d’une ONG. 

Connues pour un rendement agricole élevé, plusieurs régions de Madagascar n’attendent en effet que des appuis concrets en projets et accompagnement. Si “Bâtir la République” avait déjà entamé des actions sociales dans ces régions, l’ONG a décidé d’y apporter des projets réels, non plus dans l’esprit de l’aide à sens unique, mais des activités économiques liant la population locale, l’ONG elle-même, et les débouchés qu’elle présentera très prochainement.

Depuis sa création en 2018, l’ONG a entamé des actions de sensibilisation dans ses débats autour de l’homme, son développement et son environnement. Ces trois thèmes sont les seuls socles de développement réel, animant la conviction des fondateurs et des membres de “Bâtir la République”, des thèmes appelés à influencer dans un avenir proche les décideurs économiques et politiques du pays, dans l’esprit d’ouverture prôné par l’ONG depuis ses débuts.

A travers son site web www.BatirlaRepublique.com , l’ONG prouve sa volonté de s’ouvrir aux partenariats de développement dans un esprit de transparence et de bonne gouvernance et d’offrir ainsi une meilleure visibilité de ses actions sur terrain.

Comité d’orientation : un nouvel apport vers des actions concrètes contre la fragilité économique, menace climatique et famine persistante


L’ONG “Bâtir la République” a tenu compte des difficultés engendrées par la crise sanitaire de 2020, avec ses corollaires économiques et sociales. A cet effet, l’ONG va apporter de nouvelles pistes de réflexion face aux basculements socio-économiques qui ont touché les habitudes des citoyens.

La crise sanitaire mondiale a mis à nu la fragilité sociale et économique des pays du sud. L’ONG va développer des projets ciblant principalement le segment de population défavorisée, éloignée des ressources des grandes villes, dans des zones qui présentent pourtant des ressources réelles de développement : terres agricoles, environnement favorable à l’agriculture, artisanat, …

Comme d’autres associations, “Bâtir la République a été obligée de reconsidérer son approche face aux nouvelles contraintes vécues par le pays. Elle a donc élargi la plateforme de panélistes annuels qui ont enrichi les débats lors des événements avec lesquels elle a marqué l’anniversaire de la République depuis 2018. Débattre ne suffit plus, “partager” et “agir” deviennent une nécessité dans la situation socio-économique de l’après 2020. Ainsi, l’ONG s’est dotée d’un comité d’orientation agissant en tant que cercle de réflexion et qui est formé par des personnalités nationales et internationales. 

Les profils des membres de ce comité illustrent une nouvelle volonté d’agir directement sur la société afin d’apporter des pistes de solutions, mais surtout des projets concrets, raison pour laquelle l’ancien statut de l’association “Bâtir la République” s’est transformé en ONG en 2020.

D’un côté, la protection de l’environnement est toujours la colonne vertébrale de cette série d’actions de l‘ONG. Faisant partie malheureusement des pays les plus vulnérables au changement climatique et de ses conséquences, Madagascar est dans l’obligation d’intégrer l’environnement dans chaque projet de développement, d’où la présence au sein du comité de personnalités comme le Pr Jonah Ratsimbazafy, président du Groupe d'étude et de recherche sur les primates de Madagascar (GERP) spécialiste en conservation environnementale récemment élu Président de l’International Primatological Society. D’un autre côté, pour intégrer la dimension santé liée au développement et faire ainsi face à la pauvreté inhérente aggravée par la crise sanitaire au niveau d’un très grand segment de la population malgache, des spécialistes tels que le Dr Miarana Damasy, experte dans la gestion des infrastructures médicales et les projets y afférents et le le Dr Henri Andrianjafy, ophtalmologue de profession mais également ancien consul honoraire au Gabon apporteront leurs appuis. 

D’autres spécialistes dans des domaines tels que la finance, le développement socio-économique durable, la stratégie et les relations internationales composent également ce comité d’orientation. Ils ont été réunis pour leurs compétences acquises depuis des décennies de pratiques, dans le privé ou dans l’administration publique Malagasy et étrangers. Leurs différentes nationalités et leur connaissance commune de Madagascar ont convaincu le président-fondateur, Beboarimisa Ralava, de s’être entouré de ces personnes mues par la volonté commune d’accompagner des projets renforçant le tissu économique et social du pays. 

Ainsi, on pourra citer le Dr Eric Adja, expert dans le domaine du numérique et nouvelle technologie, actuellement Président de l’Agence Francophone de l’intelligence Artificielle (AFRIA) mais qui a également occupé une haute fonction au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dont à Madagascar, notre écrivaine internationale Mme Michèle Rakotoson reconnue pour son engagement à la promotion des livres qui veillera à l’aspect socio-culturel des activités de l’ONG. M. Aziz Taief, un expert en développement de gestion d’affaires internationales interviendra en tandem avec Mme Virginie Manirisoa pour des projets et sujets concernant le commerce équitable et inclusif. De plus, le comité comprend Mme Aming Akwesi qui apportera ses compétences pour les sujets en rapport aux institutions financières tandis que M. Daniel Joannes et M. Steve Lefebvre couvriront les champs d’action en matière de relations internationales, diplomatiques et les formations.


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires